Préac Cirque en Normandie

PRÉSENTATION DU PRÉAC

Le cirque est un art jeune dans sa forme contemporaine. La vitalité de son développement ces quinze dernières années ont fait de lui l’un des arts majeurs du spectacle vivant aujourd’hui : près de 500 compagnies sont repérées en France. La diversité des formes et des esthétiques qui le composent, la convocation de langages artistiques multiples, un imaginaire collectif (parfois encore) ancré dans des représentations traditionnelles sont autant de composants qui peuvent rendre sa lecture difficile.

Pour le cirque contemporain, si certains outils de lecture ont déjà vu le jour, les ressources en matière d’EAC sont rares et la mise en partage de l’existant reste à opérer. C’est un véritable champ d’expérimentation qui est à mettre en partage et à documenter. Un champ d’expérimentation et de questionnement d’autant plus riche qu’il est à coconstruire avec des équipes artistiques qui intègrent déjà les questions de la transmission dans leur processus artistique.

 
La Normandie, une terre de cirque

Depuis 2015, La Brèche à Cherbourg et le Cirque-Théâtre d’Elbeuf développent de nombreuses collaborations au sein d’une plateforme inédite : 2 Pôles Cirque en Normandie. Les missions principales des deux pôles cirque normands sont le soutien à la création pour La Brèche, la diffusion pour le Cirque-Théâtre et les programmes de médiation culturelle sur les territoires portés par les deux structures. La plateforme est aujourd’hui l’un des principaux centres d’activités et de soutien à la création pour le cirque contemporain en Europe, et plus largement à l’échelle internationale.

La plateforme 2 Pôles Cirque en Normandie présente une ressource artistique foisonnante par le nombre d’équipes en création et en diffusion qu’elle accueille sur le territoire régional. Elle organise Spring, un festival de référence sur les nouvelles formes de cirque mettant l’accent sur les écritures innovantes, la création internationale, la diversité des formes et des esthétiques et se déployant à l’échelle d’une région. Chaque année, au printemps et durant cinq semaines, il propose plus de 60 spectacles en partenariat avec plus de 60 lieux culturels de la région et des communes de la métropole rouennaise.

Cette présence forte du cirque contemporain sur le territoire normand accroît la demande des relais en matière de ressources et de formation. C’est pourquoi, la mise en œuvre d’un PRÉAC cirque permettra de répondre aux attentes et de structurer les expériences diverses initiées dans les projets d’éducation artistique et culturelle menés par les deux pôles.

OBJECTIFS

  • Participer à la formation des acteurs pédagogiques, culturels et artistiques, médiateurs d’un projet sur le cirque, à travers le prisme de la création contemporaine ; leur donner des pistes de lecture pour appréhender les enjeux de ce cirque : le cirque comme art populaire ; la question du collectif dans la création ; l’écriture du cirque aujourd’hui ; la définition d’auteur, d’interprète…
  • Promouvoir la richesse des arts du cirque comme levier essentiel d’accès à l’univers artistique (pont entre tradition et art contemporain, entre art populaire et art conceptuel) et dans sa capacité à associer au plus près tous les jeunes à l’acte artistique.
  • Favoriser par le cirque une ouverture à de nombreux domaines artistiques (littérature, théâtre, danse, musique…) et une démarche interdisciplinaire.
  • Partager et faire expérimenter les valeurs véhiculées par le cirque et les effets vertueux sur le plan des compétences psychosociales : sens du collectif, estime de soi, respect de l’autre…
  • Rassembler, créer et valoriser des ressources de diverses natures (vidéo, articles…) portant sur le processus de création, issues des productions des deux pôles, d’Artcena, de Territoires de cirque, de rencontres professionnelles, des travaux de chercheurs et de la contribution de Réseau Canopé.
  • Inventer et promouvoir une méthodologie de travail en coconstruction de formations et de ressources avec les artistes et sensibiliser ainsi les jeunes acteurs de la création à ce que produit leur discipline sur les publics.
  • Participer à l’animation d’un réseau national autour de l’EAC et du cirque de création.

FORMATIONS 2021

« Les Frontières » : frontières physiques, culturelles, économiques ou linguistiques / frontières entre les arts, 18 et 19 janvier 2021, Cirque-Théâtre d’Elbeuf (76)

Déroulé de la formation : présentiel uniquement
Consulter le programme

Au regard de l’évolution de la situation sanitaire, le présent stage pourra être reporté en mars 2021 à La Brèche – Cherbourg-en-Cotentin dans le cadre du festival Spring.
Inscriptions

Public cible : 25 participants
Les candidatures seront traitées par ordre d’arrivée en fonction des catégories de stagiaires.

  • 15 places ouvertes aux :
    • professeurs, toutes disciplines confondues. Une priorité sera donnée aux enseignants formateurs et à ceux qui mènent ou souhaitent mener un projet cirque, danse ou théâtre dans leur établissement.
  • 10 places ouvertes aux :
    • enseignants souhaitant développer un projet artistique au sein d’un établissement d’enseignement agricole ;
    • artistes : ceux pour qui les pratiques pédagogiques et l’éducation artistique et culturelle constituent un volet de leur activité professionnelle ;
    • animateurs de l’éducation populaire souhaitant développer un projet artistique au sein de leur collectivité ;
    • enseignants des écoles de cirque ;
    • chargés de médiation et d’actions culturelles et artistiques des structures culturelles.

Modalités d’inscription

Pré-inscription par mail : mediation@labreche.fr

Date limite de candidature : 18 décembre 2020

Un mail vous indiquant si votre candidature est retenue vous sera envoyé dans la semaine du 5 au 8 janvier 2021 ainsi que les informations concernant l’organisation pratique.
Informations pratiques

Le module formation est gratuit pour les participants, seuls les coûts annexes (transports, hébergements, repas) restent à la charge des participants.

  • Personnel Éducation nationale
    Il appartient au stagiaire d’obtenir les validations institutionnelles, et notamment la prise en charge des défraiements par le service de la formation continue dont il dépend (auprès de la Difor de son académie).
  • Personnel hors Éducation nationale
    Il appartient au stagiaire d’obtenir les validations et notamment la prise en charge des défraiements par la structure ou l’organisme dont il dépend ou de prendre à sa charge les dépenses occasionnées.

Coordination

Ludovic Ritter : mediation@labreche.fr

#Cirque #SPRINGNormandie