MARCEL ET SES DRÔLES DE FEMMES

La Femme de Trop

du 7 au 19 avril 2015

Un quatuor normand-gersois-catalan. Ils se sont rencontrés à l’École Nationale des Arts du Cirque de Rosny-Sous-Bois et ont poursuivi leur formation au Centre National des Arts du Cirque de Châlons-en-Champagne. Sortis en 2013, ils créent la Cie Marcel et ses Drôles de Femmes à Rouen (76) ainsi que leur spectacle Miss Dolly qui se joue en extérieur. Pour leur nouvelle création en salle, une autre femme les rejoint, Noémie Armbruster, trapéziste, chanteuse et clown.

Une forme d’1h autour du cadre aérien et du portique coréen se jouant en frontal et en intérieur. Sur scène, plusieurs personnages se construisent, se déconstruisent, se transforment. Parfois décalés, avec chacun leurs obsessions, leurs rythmes, leurs humeurs. Ils existent ensemble ou indépendamment les uns des autres.

Ils se confrontent à l’excès sous toutes ses formes, l’excès d’amour, de risque, d’envol, de rire, de chant, de matières. Et à l’inverse au manque, à l’absence de gestes, de mots, de désirs, d’objets, au silence. Ils s’obsèdent à se remplir, se vider, à combler les vides. De cette obsession en découle un espace parfois surchargé, un bric-à-brac. Un tas d’objets, de déchets, vieilleries, de morceaux d’agrès, de matières plastique datants des années 1990, là où tout a commencé pour nous. Ils vont sans cesse tout déplacer, construire, entasser ou carrément jeter dans une frénésie incontrôlée pour parfois laisser place au vide, au rien, à des élans d’absurdité, au micro.

Comment se répercutent ces obsessions sur nos performances circassiennes ? Qu’est ce qu’on peut faire avec un salto ? 3 ? 10 ? Zéro ? Comment voltige-ton à 1 mètre du sol ? Que se passe t’il pendant l’envol ? Pendant la chute ? La prise de risque ? L’excès d’adrénaline ?

Notre langage

Du cirque, du jeu, du chant, du mouvement, de l’image. Le tout réuni afin de montrer une réalité… parfois altérée. Nos agrès peuvent être face à face, nous donnant la possibilité de voltiger de l’un à l’autre ou bien d’exister individuellement. Nous sommes à la recherche de différentes combinaisons possibles des agrès, entre eux et par rapport à l’espace. Leurs déconstruction, leurs modifications, leur entière présence et leur absence. C’est en considérant toutes ces propriétés et en les explorant que notre écriture va prendre forme.

Du cirque cru.
Sans pudeur. Qui ne cache rien.
Des corps qui se confrontent à la matière.
La naïveté du risque.
L’absurdité du geste.
L’humain dans ses désirs, sa nudité, sa sensibilité, sa déformation, ses obsessions…
De la voix, du son, du cri.
Ça envoie, ça rattrape, ça chute, c’est drôle… jusqu’à quand ?
Un poème du corps étrange.
Un partage de frisson, d’adrénaline.
Un acharnement sans fin.
Un langage qui raconte à tous et laisse imaginer.
Un cirque d’une hideuse beauté, sensuel et laid à la fois.

Production déléguée : CDN de Haute-Normandie
Coproduction : Centre dramatique national de Haute-Normandie à Rouen, Cirque-Théâtre d’Elbeuf Pôle National des Arts du Cirque Haute-Normadie, CIRCa Pôle National des Arts du Cirque à Auch, Maison des arts du Clown et du Cirque, La Cascade.

Journal de la création

Marcel et ses drôles de femmes – La Femme de Trop

Marcel et ses drôles de femmes – La Femme de Trop

Teaser de la compagnie

Découvrez les images du projet de création "La Femme de Trop" de la cie Marcel et ses drôles de femmes  

Création Novembre 2015

Distribution

artistes
Noémie Armbruster
Marine Fourteau
Angèle Guilbaud
Liza Lapert
Marcel Vidal Castells

regards extérieurs
Alba Sarraute en regard extérieur
Julie Bérès aide à la dramaturgie

régie générale
Steve Duprez

composition sonore
Stéphanie Gibert