LE COLLECTIF PETIT TRAVERS

NUIT

Résidence du 22 septembre au 3 octobre 2014

Présentation publique jeudi 2 octobre à 19h

En attendant de pouvoir découvrir la dernière création de la compagnie, Les beaux orages qui nous étaient promis le 31 mars 2015 au Théâtre de Saint-Lô dans le cadre du festival SPRING, vous pouvez assister aux prémisses de leur prochain projet, Nuit. Une forme courte particulièrement adaptée au jeune public et techniquement légère pour pouvoir être présentée également en extérieur !

Note d’intention

Deux personnages dans un espace clos, c’est la nuit, il fait noir.
Une obscurité silencieuse comme toile de fond, ni image, ni son.
Puis, un bruit qui appelle la lumière, quelques figures, une flamme, une balle, ce sont les protagonistes.
Chaque figure tente d’investir l’ordre des choses, de peupler la nuit : la balle porte le chaos, c’est une foule, un troupeau ; les personnages tentent de se construire, d’interagir pour rétablir l’ordre, le silence et l’obscurité, la lumière segmente toute les actions et brise sans cesse l’ordre continu du temps.


Entretien avec Nicolas Mathis, directeur artistique

Avec ce nouveau projet, votre travail de jonglerie prend une nouvelle direction, celle du numérique. Qu’est-ce qui vous a menés sur cette voie?
C’est Benjamin Böhle-Roitelet, fondateur et directeur général de l’entreprise toulousaine Ekito, un cabinet d’expertise et d’architecture informatique qui travaille régulièrement avec des artistes, qui, un jour, nous a parlés de « Sphero ». Au départ, il s’agit d’un jouet : une balle pilotée par smartphone. Les premiers essais de manipulation de Sphero ont vite montré ses limites en terme de capacités scéniques mais aussi tout son intérêt en terme d’écriture dramaturgique. En fonction des besoins de notre spectacle, Benjamin va développer ce jouet en un instrument robotique et numérique vivant en le transformant par l’ajout de composants électroniques et en fabriquant une application de pilotage capable de lui donner les effets scéniques recherchés.

Vous vous rapprochez également de la magie et faites appel à Yann Frisch. Sur quoi repose votre collaboration ?
Dans cette volonté de rendre la balle vivante, de souligner son autonomie, il nous a semblé pertinent d’explorer le lien entre technologie et magie. En faisant appel à Yann Frisch, magicien et jongleur, nous continuons avec lui une collaboration de longue date : nous avons fait sa connaissance lorsque nous travaillions à la création du spectacle Pan-Pot ou modérément chantant  et nous l’avions choisi comme interprète dans notre précédente création Les beaux orages qui nous étaient promis. La rencontre sur ce projet est une évidence : la compagnie a le goût de la magie de Yann et Yann a le goût de notre jonglage. Sa collaboration va consister à apporter des solutions à la dimension magique dont nous voulons marquer cette pièce, la présence de la balle robotique n’étant qu’un support technologique.

Plusieurs langages artistiques sont convoqués, mais à quelle fin ?
Après Pan-Pot ou modérément chantant et Les beaux orages qui nous étaient promis, deux grandes formes, nous avions envie de retrouver une autre proximité, un autre espace, un autre format. Avec NUIT, nous partons sur un format court de 30 à 40 minutes particulièrement adapté au jeune public et une scénographie simple, sorte de boîte ouverte au public. L’idée de NUIT est de montrer trois personnes en prise avec des balles dans un espace clos. Des balles qui ont leur vie propre, leur autonomie de mouvement, leurs modalités d’interaction avec l’environnement. Des balles aux allures animales qui essaient d’envahir l’espace. On pourrait reconnaître la nage d’un banc de poissons, la fuite furtive d’une souris, le vol d’oiseaux, l’attente d’un prédateur à l’affût,…


 

Coproduction (en cours) : Le Polaris, Scène Rhône-Alpes – Corbas ; CIRCa, Pôle national des arts du cirque – Auch ; Le Sirque, Pôle national des arts du cirque de Nexon en Limousin
Accueil en résidence : La Brèche, Pôle national des arts du cirque de Basse-Normandie / Cherbourg-Octeville ; La Grainerie, Fabrique des arts du cirque et de l’itinérance – Balma ; Poly Sons, Saint-Affrique
Soutien à la création et accueil en résidence: Les Subsistances, Laboratoire international de création – Lyon

Journal de la création

Rencontre avec le Collectif Petit Travers

Rencontre avec le Collectif Petit Travers

Interview de Nicolas Mathis autour du spectacle Nuit

Le Collectif Petit Travers était en résidence à La Brèche en septembre 2014 pour sa nouvelle pièce, Nuit. Nicolas Mathis nous parle de cette nouvelle création, qui jouera dans SPRING 2015 le 22 mars à …

Création en mars 2015

Distribution

conception du projet
Nicolas Mathis

écriture et mise en scène
Nicolas Mathis et Julien Clément

interprètes
Nicolas Mathis, Remi Darbois, Gustaf Rosell

conception scénographique
Nicolas Mathis, Olivier Filipucci

direction technique/régie
Olivier Filipucci et Martin Barré

développement numérique
Ekito, Benjamin Böhle-Roitelet

regard extérieur, dramaturgie
Julien Clément

conseil et mise en œuvre des effets magiques
Yann Frisch

direction de production
David Michelis