GROUPE LA MARGE - INBAL BEN HAIM

PLI

3 > 11 novembre 2020

Sélectionnée par le jury de circusnext en novembre 2019, Inbal Ben Haim – issue de la 29e promotion du Centre National des Arts du Cirque; Atelier 29 mis en scène par Mathurin Bolze – créera avec Pli une rencontre inédite entre cirque et papier

Si votre premier spectacle utilisait la terre comme matériau, cette fois vous vous êtes intéressée au papier. Vous travaillez même avec un froisseur-plieur…
Inbal Ben Haim : Je suis fascinée depuis toujours par le papier, notamment par les carnets. J’ai toujours écrit et dessiné. En 2016, lors d’un workshop au CNAC avec Johann Le Guillerm (une figure de cirque qui m’inspire), nous devions travailler sur ce qu’on appelle des « pratiques minoritaires.» J’ai voulu construire un grand oiseau de papier et voler dessus. Ce papier m’a souvent agacée. Je l’ai finalement froissé en une énorme poupée à laquelle je me suis suspendue. Puis, grâce à la Chaire IciMa au CNAC, j’ai rencontré Alexis Mérat, froisseur et plieur de papier. Nous avons découvert une évidence : une gestuelle commune et la suspension aérienne sur papier. La scénographe et plasticienne Domitille Martin nous a rejoints, pour renforcer le travail de connexion entre de matière, scénographie et agrès de cirque.

Votre précédent spectacle parlait des racines et des relations de l’Homme avec la terre. Quel est le sujet de celui-ci ?
Inbal Ben Haim
: L’idée de PLI est née de cette envie de faire du papier un nouvel agrès. Oui il est possible de produire quelque chose de puissant à partir d’un matériau fragile, tant au niveau poétique que métaphorique : avouer ses fragilités est une force, dans une société où elles sont si souvent cachées. Or ce sont les blessures, les plis, qui nous rendent humains. C’est tout cela que j’ai souhaité matérialiser avec le papier, une matière que chacun connaît. Nous avons tous expérimenté sa faiblesse, or il est aussi très beau et résistant. L’idée, en tant que circassienne, était aussi de jouer avec le risque : jusqu’où puis-je pousser mes actions ? D’autres que moi intègrent le papier dans leur scénographie, mais rares sont ceux qui s’y suspendent…

Vous avez été présélectionnée par Circusnext en septembre 2019. Vous avez présenté au jury français des pistes de recherche. Sur quoi allez-vous travailler pendant votre résidence à La Brèche ?
Inbal Ben Haim : Nous devrons nous préparer aux sélections finales de CircusNext, qui a lieu en mai. Nous poursuivrons donc la découverte de la poésie du papier et de son rapport avec l’Homme: journaux, billets de banque, lettres, carnets etc. Je poursuivrai aussi l’écriture autour du thème force/fragilité, et nous nous attacherons, avec Alexis et Domitille, à créer de nouveaux agrès au plateau : corde de papier, piste suspendue ou costume, voire même emballage du corps. Plus tard, nous mènerons une recherche sur la lumière que diffuse le papier, et sur le son qu’il produit. J’aimerais aussi, pendant cette résidence, aller à la rencontre des publics (scolaires, personnes âgées, personnel de La Brèche…) pour échanger sur les pratiques du cirque, l’emploi du papier, les forces et fragilités de chacun.

ITV réalisée par Emmanuelle Lemesle pour La Brèche en février 2020

PRODUCTION DÉLÉGUÉE
Les Subsistances – laboratoire international de création artistique

PARTENAIRES
Théâtre de Rungis; Festival Les Utopistes, Lyon;  / Plateforme 2 Pôles Cirque en Normandie / La Brèche à Cherbourg  et le Cirque-Théâtre d’Elbeuf; CCN2 de Grenoble; Archaos – Pôle national cirque Méditerrané; Piste d’Azur – Centre régional des Arts du Cirque; CNAC – Centre national des arts du cirque, Chalons-en-Champagne; ON Center for contemporary circus création – Israël; Les Noctambules – Les Arènes de Nanterre

PLI est sélectionné pour Circusnext 2020 – 2021, projet cofinancé par le programme Europe Créative de l’Union Européenne.

CircusNext-Logo-HC-Red

CRÉATION
Temps des Créations 2021, automne au Cirque-Théâtre d’Elbeuf

Distribution

écriture, conception, interprétation
Inbal Ben Haim, Alexis Mérat, Domitille Martin

regard extérieur corps et mouvement
Sophie Lascombes

création lumière et son
en cours