CIE LA SENSITIVE - SYLVAIN DECURE, MÉLINDA MOUSLIM

LA CONF DE TA LIFE

3 > 13 novembre 2020

Présentation publique vendredi 13 novembre à 19h

« La terre tourne, L’Homme court à l’envers, et, sous notre empreinte, s’éteint l’avenir ». De ce triste constat, Sylvain Decure et Mélinda Mouslim, accompagnés de Marcel Bozonnet et William Valet, proposent de donner une conférence percutante, drôle et instructive, mais nullement moralisante ! La conf de ta life ne sera pas le simple constat de nos actes stupides et destructeurs envers notre espèce, notre environnement mais un endroit où l’on « expérimentera joyeusement nos capacités à sauter et nous agripper bien fort au tronc avant que la branche ne pète ».

 

La Conf de ta life est né il y a plus d’un an d’un déclic. Dites-nous en quoi consistait ce « réveil ».
Sylvain Decure et Mélinda Mouslim : La genèse de ce projet, c’est un point de bascule. Un déclic entre un sentiment d’inaptitude à faire siens les codes, les normes et les usages de nos sociétés « modernes » et la prise de conscience que ce monde-là est en train de s’effondrer sous son propre poids. C’est dans les marges et ces espaces interstitiels que peuvent pousser d’autres mondes. Le spectacle vivant est un microcosme où l’expérience et les pratiques questionnent sans cesse le réel, laissent entrevoir des possibles insoupçonnés. Il s’est donc imposé à nous de les partager comme terrain d’expérimentation, espace refuge offrant la possibilité collective de désirs et d’émergence. Si le théâtre est le miroir du réel, la Conf de ta life le fissure de manière interactive, immersive, et par le prisme de l’humour.

Votre travail est d’ailleurs depuis toujours basé sur le clown…
SD : J’ai rencontré le clown pour me protéger d’un monde que je ne comprenais pas. Je ne parviens d’ailleurs pas à dire grand-chose si je ne m’amuse pas. À travers lui, je peux mettre à distance le cynisme du monde et y retrouver une part sensible. Être un humain paumé, me l’autoriser et susciter le rire, une certaine connivence avec l’autre, est une façon pour moi d’entrer en contact. Par opposition à certains clowns bien réels mais moins identifiables (souvent en cravate), beaucoup plus cruels et dangereux… Ici, William et moi sommes les cobayes d’un scientifique conférencier ; vierges de nos humanités. On nous met en situation et on laisse dérouler ce qu’il advient. Nous sommes des clowns innocents, jusqu’à notre rencontre avec le pouvoir. Sapiens est un clown irraisonné.

Et ce scientifique-conférencier illustre son propos grâce aux deux humains-cobayes…
SD et MM : La question immédiate, dans l’Anthropocène, est celle de la pertinence de notre rapport au monde. Cela implique une remise à zéro des curseurs de nos logiciels, un questionnement de nos ontologies, nos altérités. Le procédé premier d’une conférence permet cela : un décloisonnement de nos savoirs et de nos croyances. Les sciences modélisent le monde, la recherche additionne les rencontres avec l’inconnu. Mais cela ne nous rend par suffisamment entendables les liens qui tissent la toile du vivant. Ces deux humains-cobayes sont le reflet de nos croyances et erreurs, mais sont aussi susceptibles de nous surprendre, d’ouvrir la porte vers d’autres chemins.

ITV réalisée par Emmanuelle Lemesle pour La Brèche en juin 2020

PRODUCTION
La Sensitive

COPRODUCTION
Plus Petit Cirque du Monde, Bagneux; Festival Sans Transition, St-Lézin

CRÉATION
14 avril 2021 / Festival SPRING, Le Tangram Scène nationale d’Evreux-Louviers

Distribution

distribution (en cours)
Marcel Bozonnet, Sylvain Decure, William Valet

conception
Sylvain Decure et Mélinda Mouslim

mise en scène
Sylvain Decure, Mélinda Mouslim

écriture de la conférence
Marcel Bozonnet, Sylvain Decure, Mélinda Mouslim

reagrd extérieur, aide à l'écriture, collaborations, parrainage
Christophe Bonneuil, historien des Sciences chargé de recherches au CNRS
Philippe Denimal, sociologue du travail

création costume et accessoires
Mélinda Mouslim