GALAPIAT CIRQUE / COLLECTIF OXO

LA ROUE DE L’ARMOR

RÉSIDENCE 8 > 18 juin 2021

Après La Roue de l’Infortune sur terre, Galapiat Cirque et le Collecif OxO préparent La Roue de l’Armor, sur et dans l’eau !

Votre prochain spectacle s’intitule La Roue de l’Armor en clin d’œil à l’agrès utilisé : la roue de la mort. Dites-nous pourquoi vous renouez avec cet agrès symbole du cirque traditionnel.
Odilon Pindat : Cela date de ma rencontre en 2014 avec Hannu Abonce Muhonen sur le spectacle de Race Horse Company, Super Sunday, où le numéro final se déroulait justement dans une roue de la mort. Cela m’avait beaucoup plu d’explorer un nouveau vocabulaire acrobatique. Cela m’a donné envie d’en imaginer une nouvelle, plus petite, sur pieds et non suspendue pour pouvoir jouer dehors… une roue “tout terrain”, en quelque sorte. Hannu était très enthousiaste, nous avons construit cette nouvelle roue de la mort à deux, puis nous l’avons montrée pour la première fois lors du festival Cirque et mer, organisé par Galapiat Cirque à Plougrescant, en 2018, où le pari était de présenter quelque chose … sur l’eau !

L’eau, la mer, l’Armor… Pourquoi avoir eu envie de faire de cette expérience unique un spectacle ?
OP : C’était très beau, insolite et magique de jouer sur l’eau et nous avons souhaité gardé cette option. Les contraintes sont multiples. Nous ne pourrons peut-être pas le présenter dans beaucoup d’endroits : la hauteur de l’eau doit être suffisante, il faut pouvoir monter la roue à marée basse ou disposer d’une écluse pour vider l’eau, etc. Ce qui nous plaît dans ce dispositif, outre de profiter d’un agrès en extérieur, c’est tout le travail des plongeons, la possibilité de s’extraire de la roue et d’enchaîner avec d’autres figures. Être cinq acrobates nous permet de nous relayer, entre deux sauts dans l’eau, pour exploiter cet élément au maximum. La résidence à La Brèche sera un bon test pour voir si chacun d’entre nous est prêt pour ce défi : il va falloir parfois plonger de très haut !

Vous évoquiez des contraintes multiples. Qu’en sera-t-il des acrobaties ?
OP : Une fois mouillé, le métal sera glissant. Et certaines acrobaties que nous savons bien faire en étant secs, ne seront plus possibles ici. Comment prendre son élan, faut-il prévoir des contrepoids, des combinaisons de plongée, des chaussures anti-dérapantes et une plate-forme à proximité pour nous laisser le temps de sécher entre deux sauts, ou alors nous faudra-t-il rejoindre la roue en barque et repousser tous les plongeons à la fin ? C’est tout cela que nous étudierons à La Brèche. Et puis il y aussi le paramètre du vent, la distance avec le public qui ne pourra peut-être pas distinguer nos visages, la sonorisation d’un bord de mer, etc. Ce qui est sûr, c’est qu’une fois les contraintes maîtrisées, nous avons envie de nous concentrer sur l’aspect chorégraphique de la pièce.

Partenaires
Le Cheptel Aleïkoum, Saint Agil; Le Palc, PNAC Châlons en Champagne; L’Espace Périphérique, Paris la Villette; Theater Op de Markt, Neerpelt, Belgique; Le Carré Magique, PNAC Lannion; Plateforme 2 pôles cirque en Normandie / La Brèche à Cherbourg et le Cirque Théâtre d’Elbeuf; La Cascade, PNAC Bourg St Andéol, Le Trio..S, Inzinzac Lochrist; La Loggia, Paimpont; Le réseau RADAR (Arts de la Rue en Bretagne); le Fourneau CNAREP Brest; La Coopérative De Rue De Cirque, Paris; L’Espace Ste Anne, Lannion; Festival Pusula, Pusu, Finlande; Festival les Avant Curieux, Nantes; Pôle Régional Cirque des Pays de la Loire, Le Mans; DRAC Bretagne; Région Bretagne; Institut français-Région Bretagne; Finnish Cultural Foundation, Finlande; Arts Promotion Center, Finlande; Institut finlandais avec le programme Telepart-aide à la mobilité; Fondation Taike

CRÉATION
juin 2022 à La Brèche, Cherbourg

Distribution

de et avec
Mirja Jauhiainen, Odilon Pindat, Hannu Abonce Muhonen, Elice Abonce Muhonen, Sylvain Briani Colin